Tous pistés !

Il suffit de s’intéresser à un produit sur internet pour ensuite le retrouver partout sur les autres sites qu’on visite. Mais comment font les sites pour savoir sur quoi porte notre intérêt ?
Entrons dans les coulisses des traces laissées par notre navigation sur le web.

Objectif : vente

Le rappel d’un produit qui vous a intéressé multiplie les chances que vous achetiez finalement ce produit. Vous l’avez regardé une fois, il est donc probable qu’il corresponde vraiment un besoin ou un désir réel. C’est de la publicité ciblée, où le message est envoyé aux personnes les plus susceptibles d’acheter.

Google et Criteo

Vous connaissez probablement Google Analytics qui permet de connaître les visites sur un site internet. En intégrant un morceau de code dans toutes les pages de son site, on peut suivre via une interface les statistiques de consultation de son site.
Google présente sous forme de tableaux et de graphiques combien de personnes ont visité ce site, combien de temps elles ont passés, quelle est leur origine géographique, …

Chaque visite sur un site avec un composant Google est enregistrée via le cookie.
Lorsqu’une publicité est affichée, le système d’annonce publicitaire lit le cookie et tient compte de l’historique des visites pour sélectionner la publicité la plus adéquate.

Idem pour la jeune entreprise française Criteo. Elle fait un tabac actuellement avec sa solution maison de traçage. Là aussi, Criteo s’appuie sur un cookie qui enregistre les visites sur des sites partenaires. Le site qui désire être tracé via Criteo inclut un code dans ses pageq (un pixel) et aura toutes les chances qu’une publicité pour ses produits figure dans un site regardé ultérieurement par ses visiteurs.

AdSense / AdWords

Le programme AdSense de Google, c’est proposer aux éditeurs de sites de gagner de l’argent en offrant à Google un espace sur leurs pages pour des annonces. C’est une régie avec laquelle les annonceurs construisent des campagnes publicitaires. Les annonceurs paient pour la diffusion des annonces selon les mots-clés qu’ils auront sélectionnés via le programme AdWords. Les éditeurs de sites reçoivent un revenu soit par tranche de mille vues, soit par clic sur l’annonce.

Pour mieux comprendre le traçage sur Internet, le site www.howdoyoutrack.me montre par l’expérience comment fonctionne le tracking sur Internet.

Refuser le traçage

Paramétrer son navigateur favori pour ne plus voir des annonces personnalisées est possible. Dans les options des navigateurs on peut sélectionner la case ‘indiquer aux sites que je ne souhaite pas être pisté’.

Criteo explique même comment ne plus voir leurs bannières ici : www.criteo.com/fr/desactivate-criteo-banners-fr. Il suffit d’ajouter le nom de domaine ‘criteo.com’ comme exceptions aux cookies acceptés.

Pour être complètement clean, n’oubliez pas de supprimer les cookies présents sur le navigateur !
Pas contre vous n’échapperez pas aux annonces, mais elles ne seront plus sélectionnées selon votre navigation sur Internet.

L’avenir du pistage sur internet

Les navigateurs des mobiles, smartphones et tablettes, n’utilisent pas de cookies. Google a contourné le problème en utilisant un identifiant anonyme afin de vous repérer et d’enregistrer vos déplacements et vos centres d’intérêts sur le net.

C’est le créneau de Tactads de proposer une solution de pistage qui n’utilise pas les cookies. Leur technologie se base sur l’identification de l’équipement utilisé et sur les comportements sur internet.

 

Alors, préférez-vous avoir des annonces personnalisées et être pistés ou bien surfer anonymement et tant pis pour les offres ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>